Archives pour la catégorie ‘m-commerce’

16
fév

Buyster, payer avec son mobile

Une nouvelle solution de paiement sur mobile devrait voir le jour courant 2011, cette solution se nomme Buyster, créée par les 3 opérateurs mobiles français Orange, SFR et Bouygues Telecom associés à Atos Origin.

Pour utiliser cette solution chez un e-commerçant partenaire, l’utilisateur devra saisir un code unique qu’il recevra sur son mobile couplé à son numéro d’utilisateur Buyster (évitant ainsi la possibilité d’acheter via ce système si le mobile est volé).

Bien entendu, lors de la création du compte sur Buyster, il faudra rentrer son numéro de carte bancaire, ces données étant stockées sur les serveurs d’Atos.

De plus en plus de sites proposent de « sauvegarder » vos informations bancaires pour simplifier les futurs achats (Amazon, Apple bien sûr mais également vente-privee.com, …). Les utilisez-vous ou préférez-vous les ressaisir à chaque fois?

Buyster vient en concurrence de Paypal qui propose déjà le même système mais il est normal de retrouver les opérateurs sur ce marché. J’aurais pensé que les achats auraient été débités de la facture « mobile » mais apparemment, l’argent est directement débité sur le compte client (via la CB).

Toutes ces actions vont dans le sens de simplifier l’achat sur mobile où il est difficilement envisageable de saisir son numéro de carte bleue (voir l’exemple de Wonderbox sur le paiement sur mobile) même si Buyster veut également se positionner comme un acteur majeur du paiement sur internet, le mobile étant l’élément de sécurisation.

20
déc

Paiement sur mobile : l’exemple Wonderbox

Lors de la conférence LeWeb’10, Paypal a présenté la solution mise en place par Wonderbox pour faciliter l’achat d’un coffret cadeau à partir de son mobile.
Tout d’abord, l’offre visible sous forme de publicité sur des sites tiers ne propose qu’un et un seul coffret.

Sur la page de présentation sommaire du coffret, un bouton « acheter » permet d’accéder à une page Paypal (module Paypal Mobile) sur laquelle est proposé à l’utilisateur de saisir son compte Paypal ou de choisir un paiement par CB.

En saisissant ses identifiants Paypal, il a juste à valider le paiement. Donc finalement en 3 clics, l’achat est effectué.
S’il choisit le paiement par CB, il arrive sur un formulaire classique de saisie de CB où il doit en plus saisir ses coordonnées.

D’après Gilles Raison, directeur e-business de Wonderbox, le taux de transformation reste faible par rapport au canal Web traditionnel car encore beaucoup de personnes choisissent le paiement par CB qui reste, pour les raisons citées plus hautes, assez fastidieux.

A noter que du côté de Wondebox, aucune application ou site spécifique n’a été développé. Une fois l’achat effectué, un robot développé par Limonetik va passer la commande sur le site de Wonderbox.

Aujourd’hui, la saisie d’informations sur le mobile reste compliqué, il faut donc minimiser au maximum les éléments à saisir. Le fait de n’avoir à saisir que son compte paypal, si tant est qu’on en possède un, est ce qu’il y a de plus simple.
A défaut de compte paypal, pour l’adresse de livraison, il serait intéressant de pouvoir choisir parmi ses contacts dans son téléphone. Il suffit d’avoir son propre contact et le tour est joué.

19
oct

Les tweets ecommerce semaine 42

Voici la liste des différents liens ecommerce (et connexes) que j’ai pu identifier ou retweeter cette semaine via Twitter. Des liens encore très intéressants cette semaine que je vous invite à lire :

Bonne lecture

1
sept

Covoiturage sur iPhone

Après l’article sur le covoiturage sur Twitter et Facebook, voici le covoiturage sur iPhone.

En fait, c’est un peu différent puisque l’application consiste à partager ses trajets en Taxi.

EcoTaxi permet de faire du « taxi-covoiturage » de manière à partager le prix d’une course et diminuer ainsi les rejets de carbone.

ecotaxi_screen

J’avais eu récemment une idée un peu équivalente et je me pose la question : les taxis, profession très réglementée, vont-ils appréciés cette démarche? (car finalement cela va diminuer le nombre de trajets payants si les trajets sont partagés…).

Je n’ai pas trouvé d’application covoiturage plus globale sur l’appStore… Je pense que les sites spécialisés devraient proposer ce genre de services car ça serait une vraie plus-value.

via JDG

29
août

Le covoiturage sur Twitter et Facebook

En ces temps écologiques, le covoiturage a toute sa raison d’être.

De plus en plus de sites de covoiturage existent et aujourd’hui, ils proposent majoritairement des trajets longues distances (effet vacances possible à la date où j’écris ce billet).

Il y a également un potentiel pour des trajets courtes distances (ex : banlieue => Paris) qui sont, à l’exception des trajets domicile-travail, souvent des trajets plus impulsifs.

Pour faciliter la diffusion des annonces de co-voiturage, des sites comme covoiturage.fr ou easy covoiturage proposent la diffusion des annonces sur Facebook et/ou sur Twitter.

Cela permet une diffusion instantanée à vos followers Twitter et sur votre wall facebook (chez covoiturage.fr). L’application Twitter d’easy covoiturage.com est un peu différente puisque vous avez la possibilité d’envoyer une demande par tweet et vous recevrez des trajets pouvant répondre à votre besoin.

Exemple de fonctionnement Twitter chez easy covoiturage :

Pour déposer une annonce il vous suffit de Twitter :

#covoiturage départ/arrivée/commentaire.

Voici quelques exemples
Exemple 1 :#covoiturage place de la concorde, paris/boulevard sautel, la rochelle / demain matin, j’ai 3 places.
Exemple 2:#covoiturage paris/vernon/tous les jours
Exemple 3:#covoiturage 75002/vernon,27/tous les jours

Shoot d’écran Facebook chez covoiturage.fr avec diffusion sur votre wall :

post_facebook

Je trouve l’idée particulièrement intéressante surtout avec Twitter pour des demandes quasi-instantanées. Twitter est réellement utilisé comme un service.

L’utiliseriez-vous?

Plus d’infos sur Twitter et le covoiturage et sur Facebook et le covoiturage.

Page suivante »